Catégories
Uncategorized

Luiz Gonzaga é fonte de inspiração para banda de forró em França

 

 

 

 

 

A primeira banda de forró brasileiro de Bordeaux-Fr, “ Forrozinho – O Forró dos Gringos” é sucesso na capital mundial do vinho e gravou seu primeiro CD em 2011. A banda formada por cinco músicos; um alemão e quatro franceses. Hans-Peter Stoiber – acordeão, cavaquinho e chant; Ludo Zomora – bateria, zambumba, chante e cavaquinho; Michel Lalanne – baixo; Rodolphe Russo – flauta e Joel Charrié – triangulo, chant, armanica e percussão.

 

          

Há ideia veio através do alemão Hans-Peter Stoiber  que vive na cidade, há mais de vinte anos e toca acordeão desde criança. De acordo com ele, tudo aconteceu quando conheceu o estudante brasileiro em Bordeaux, que tocava triangulo, o estudante retornou ao Brasil e Hans, seguiu em frente com a ideia de formar uma banda de forró brasileira. Hans, encontrou profissionais de música e apreciadores do forró, e a banda se formou com um repertório entre outros,  de Alceu Valença, Jackon do Pandeiro e do “Rei do Baião”  Luiz Gonzaga e há seis anos  a banda  “Forrozinho – Forro dos Gringo” foi oficialmente formada.

O grupo já possui registrado em sua agenda, uma série de apresentações na região Aquitaine, e por onde passam o sucesso dos gringos é garantido, divulgando a cultura brasileira através do forró que tem como base musical canções do grande artista nordestino, o brasileiro Luiz Ganzaga – “ O Rei do Baião !”

 

Dois componentes do grupo já estiveram no Brasil, vivenciando o forró nordestino. O zabumbeiro Ludo, teve sua experiência com as raízes do forró em Recife, onde morou um ano e aprendeu além do forró, a tocar zabumba. Hans também teve sua experiência com músicos brasileiros em Fortaleza, em 2012 se apresentou em programas de TV na capital cearense, onde apresentou músicas do CD “Forrozinho”.

Em Bordeaux, o grupo se apresenta na última sexta-feira de cada mês, no Restaurante Central do Brasil, onde dezenas de pessoas se reúnem para apreciarem as músicas e dançarem o arrasta pé “brésilien”.

O sucesso da banda já percorreu estrada a fora, e já se apresentaram também na capital francesa, Paris.

 

A rica cultura nordestina atravessou o atlântico e cá, no continente Europeu, segue impactando e conquistando novos adeptos independente de credo ou nacionalidade. Isto é possível comprovar através da primeira banda de forró brasileira de Bordeaux, o grupo “Forrozinho – Forro dos Gringos”, formada por estrangeiros.

 

POR: Edna Quadros
 

Luiz Gonzaga est une source d’inspiration pour un groupe de danse « forro » en France

Le premier groupe de danse « forro brésilien» de Bordeaux-Fr,  sous le nom de : « Forrozinho – O Forró dos Gringos» est un succès dans la capitale mondiale du vin et a enregistré son premier CD en 2011. Le groupe est composé de cinq musiciens, quatre français et un allemand. Hans-Peter Stoiber – accordéon, ukulélé et chant; Ludo Zomora – batterie, zambumba, chant et ukulélé; Michel Lalanne – basse; Rodolphe Russe – flûte et Joel charrié – triangle, chant, percussions et harmonica.

L’idée est venue de l’Allemand Hans-Peter Stoiber qui vit dans la ville, depuis plus de vingt ans et joue de l’accordéon depuis son enfance. Selon lui, tout a commencé quand il a rencontré l’étudiant brésilienne à Bordeaux, João Pedro qui jouait du triangle, João est retourné au Brésil et Hans est allé de l’avant avec l’idée de former un groupe de « forro brésilien». Hans a trouvé des professionnels de la musique et fans de « forro brésilien», et le groupe s’est formé avec parmi leur répertoire entre autres, Alceu Valence, Jackon do Pandeiro et du « roi de Baiao » Luiz Gonzaga et il y a six ans le groupe « Forrozinho – O Forro dos Gringos» a été officiellement formé.

Le groupe a déjà dans son agenda, une série de présentations dans la région d’Aquitaine, et le succès est garanti pour les « gringos » peu importe l’endroit, diffusion de la culture brésilienne à travers le « forro brésilien» qui a pour base musicale des chansons du grand artiste du Nord-Est du Brésil Luiz Gonzaga – « Le roi de Baiao »!

Deux membres du groupe ont déjà été au Brésil, pour mieux connaître le « forró » du Nord-Est. Ludo qui joue du zambumba a eu son expérience avec les racines du « forró » à Recife, ville où il a vécu pendant un an et a appris en plus de danser le « forró », aussi à jouer la Zambumba. Hans a également eu une belle expérience avec des musiciens brésiliens à Fortaleza. En 2012 il est apparu dans des émissions de la télévision à Fortaleza, où il a présenté des chansons du CD « Forrozinho ».

À Bordeaux, le groupe présente le dernier vendredi de chaque mois au restaurant « Central do Brasil », où des dizaines de personnes se rassemblent pour profiter de la musique et danser toute le « forro brésilien ».

Le succès du groupe fait son bout de chemin, et s’est rendu jusqu’à la capitale française, Paris, où il y a eu des présentations.

La riche culture du nord-est a traversé l’atlantique et ici, sur le continent européen elle continue à marquer et à gagner de nouveaux fans sans distinction de croyance ou de nationalité. On peut le prouver par le premier groupe brésilien de « forro » de Bordeaux le groupe « Forrozinho – O Forro dos Gringos», formés par des étrangers.

TRADUÇÃO; Nankoua Patriciane